Origine de la race


Hybride de bulldog et de terrier, le Boston terrier fut la première race créée par les Etats-Unis. Ce pays organisait régulièrement des combats de chiens au cours desquels s’affrontaient, au nom de la tradition, des bulldogs et des terriers soigneusement choisis pour leur agressivité, leur endurance et leur combativité. Cette quête d’un chien toujours plus combatif, toujours plus courageux, a poussé les éleveurs amateurs de combats à croiser de nombreux spécimens de bulldogs et de bull terriers.

Le résultat : le premier ancêtre reconnu de notre actuel terrier de Boston. Ce pionnier répondait au nom de « Judge » et fut adopté en 1865 par Robert Hooper à Boston, berceau de la race. Mais le type de la race demeure bien flou avec ce premier représentant. Il faudra attendre 1877 et la naissance de « Tom », l’un de ses descendants, pour fixer davantage un type pour le moins instable.

En 1891, un club de race se forme, le « Boston terrier club of America », bien que la race ne soit pas encore officiellement reconnue. Elle le sera définitivement en 1893 et prendra son nom actuel, le Boston terrier ou terrier de Boston.

Le Boston terrier devient très populaire aux Etats-Unis dans les années 1920. Vient ensuite le temps des voyages pour cette race toute neuve qui franchit les frontières, se faisant une petite niche en France, laquelle l’adopte et le popularise dans les années 1930.

(Texte de Julie Delfour)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site